Page 14 - Mise en page 1
P. 14

    12
33
33. Prêtre avec coiffe amovible
Cette sculpture rarissime impressionne par la qualité de ses détails. Elle reflète la richesse des costumes d'apparat que pouvait revêtir l'élite de l'époque classique lors de cérémonies rituelles. Ici, le dignitaire porte un pagne avec un large panneau triangulaire, qui retombe jusqu'aux pieds et cache des jambes massives. Un imposant collier composé de trois rangées de perles spiralées se projette sur le devant du buste. Au dessus, un torque plane enserre le cou. Il s'appui dans le dos sur un éventail de plumes. Le visage finement détaillé présente des ornements avec deux lignes situées aux commissures des lèvres et des tatouages en reliefs qui soulignent une bouche charnue. Un bijou sur l'arrête nasale renforce le profil bombé du front. Une coiffe serrée cache les cheveux et devait servir au bon maintient du casque à tête d'oiseau. Ce dernier de taille imposante participe au faste du costume et a la particularité d'être amovible. Le bec crochu fait référence à un rapace dont les deux yeux sont percés pour la visibilité du porteur. Un élément en éventail se déploie sous le bec et une coiffe ovoïde avec trois macarons complète l'ensemble.
Les bras du personnage sont ouverts, l'un tenant un long étendard triangulaire. Le personnage semble effectuer une dance et il peut être mis en parallèle avec des scènes de parades cérémonielles que l'on voit représentées sur les vases maya. Une œuvre proche mais ayant perdu son casque est référencé par Justin Kerr (ref. 3678).
Terre cuite beige avec traces d'oxyde de manganèse
Culture Nopiloa, Veracruz, Mexique
600 - 900 apr. J.-C.
H. 17,8 - l. 11 - 10 cm (avec casque)
34. Bas-relief représentant le profil d'un dignitaire
Typiquement maya, ce profil reflète l'idéal de beauté de l'époque avec un nez busqué qui se prolonge dans le bombé du front, des yeux en amande effilés et mi- clos. Les lèvres ouvertes dévoilent les dents du haut. Elles portent encore des traces de peinture rouge qui recouvrait tout le visage. Une large boucle d'oreille circulaire orne ce visage majestueux. Une coiffe constituée de plumes bleues se déploie au dessus de la tête, maintenue par un bandeau et ornée de deux cabochons circulaires.
Les artistes mayas furent réputés pour la qualité de leurs sculptures en bas-relief, prenant place dans des édifices réservés à l'élite politique ou religieuse. Celui-ci présente encore d'importantes traces de polychromie et notamment ce fameux "bleu" maya extrêmement résistant et qui participe pleinement à la magnificence de cet œuvre.
Stuc avec traces de peintures rouge et bleue
Culture Maya, Mexique, Guatemala
500 - 900 apr. J.-C.
H. 47 - l. 33 - Ep. 7 cm
40 000 / 60 000 €
10 000/15 000 €

















































































   12   13   14   15   16